• Lucie Langelier

KINÉSIOLOGIE ANIMALE: une avancée pour nos compagnons à 4 pieds ou pattes!

Mis à jour : 9 août 2020


kinésiologie animale - émotions des animaux - traumatismes
Tout comme nous, nos compagnons sont doués d'émotions!

Les animaux sont des êtres sensibles et nos chiens, chats et chevaux ne sont pas si différents de nous.


Bien sûr, nos corps physiques et anatomiques diffèrent dans leurs aspects et fonctionnements, mais nous sommes tous reliés par les émotions, l’énergétique et le subtil.


Certains vous disent que les animaux ne possèdent pas de mental, d’autres avancent qu’ils sont dotés d’un subconscient ou d’une âme (1). Les neurosciences reconnaissent que les mammifères et les oiseaux ont une conscience proche de celle de l’homme (2) (3) et la définissent comme un état multidimensionnel qui concerne la capacité d’un individu à accéder à une information mémorisée ou à un état mental. Selon le neuroscientifique canadien Philip Low, «Tous les mammifères et oiseaux ont une conscience.» Voilà qui pose les choses.


Ayant ces concepts en tête, et sachant comment fonctionne la kinésiologie, on peut avancer qu’appliquée aux animaux, elle ne peut que donner de bons résultats ! Et c’est exactement ce qui se produit. En effet, que ce soit avec les chevaux, les chiens ou les chats, les séances nous amènent leurs lots de surprises et d’étonnements quant à l’efficacité de la technique.


Au cours d’une séance de kinésiologie avec un animal, j’utilise le test musculaire en transfert. En fait, une tierce personne touche l’animal et devient le courant conducteur, ce qui me permet de mettre en place une connexion énergétique pour interroger l’animal et accéder à ses informations.


Chez les chiens, chats et chevaux, la kinésiologie nous apporte un éclairage sur le vécu et le ressenti de l’animal. Elle vise à identifier et libérer les blocages qui l’empêchent d’être dans une relation de confiance avec son gardien (je préfère le mot gardien à propriétaire qui assimile de fait l’animal à un objet mobilier) et son environnement. L’exemple de Shiva, la jolie chienne croisée Akita et Malinois, est un exemple concret de ce que la kinésiologie peut apporter en comportemental.


Adoptée à 11 mois, Shiva a passé la première partie de sa vie en appartement sans aucune sortie à part celles quotidiennes obligatoires pour faire ses besoins. A l’époque, ses sorties se limitaient à aller en face de l’immeuble en laisse pour faire ses besoins puis rentrer à l’appartement. Quelques jours après son adoption, sa nouvelle gardienne me téléphone en urgence car elle venait de constater de visu, après bagarre générale, que sa chienne ne supportait aucun autre chien. Le hic : elle avait prévu d’emménager la semaine suivante avec deux colocataires qui possédaient également des chiens. Je me suis donc déplacée illico presto pour mener l’enquête auprès de Shiva en utilisant la kinésiologie et son test musculaire.


Au cours de la séance, beaucoup de peurs, d’appréhensions et d’émotions ont été mises en lumière et spécialement la peur viscérale d’être séparée, enfermée et abandonnée (toutes ces peurs étaient associées à l’âge de 3 mois). S’y rajoutaient méfiance, peur de la muselière, … en fait, tout ce qu’elle avait dû subir ou ressentir depuis toute petite jusqu’à son adoption.


Grâce à la kinésiologie, j’ai pu identifier chez Shiva tous les blocages liés à ce comportement d’agressivité envers ses congénères et procéder au nettoyage avec des corrections énergétiques. Quelques jours plus tard, l’emménagement s’est fait sans encombre et avec une Shiva plutôt joueuse avec ses nouveaux copains.


Concernant les chevaux, je vous avais déjà parlé, dans mon article précédent, des traumatismes de Zapata, le bel étalon espagnol.


La kinésiologie animale permet également d’éviter la récurrence d’une pathologie, ou d’accompagner un traitement vétérinaire (sans jamais s’y substituer : la kinésiologie ne peut se substituer en aucun cas à un traitement médical ou vétérinaire, le kinésiologue ne vous demandera jamais d’arrêter un traitement). Comme avec cette chatte, nommée Cléopâtre, à laquelle le vétérinaire avait diagnostiqué une tumeur dans l’oreille interne gauche nécessitant l’ablation du conduit auditif. A cette époque, Cléopâtre était repartie chez elle avec antibiotiques et corticoïdes et un RDV de contrôle vétérinaire prévu 10 jours après.


J’ai donc fait une séance de kinésiologie à Cléopâtre le lendemain de la 1ière consultation vétérinaire. L’ablation du conduit auditif devait être programmée après traitement de l’infection à l’oreille. Une séance aura suffit à faire résorber la tumeur de la taille d’un pouce à une tête d’épingle en moins de 7 jours. La visite vétérinaire ayant confirmé le résultat, un suivi de contrôle fut mis en place. Ce contrôle, programmé deux mois plus tard chez le vétérinaire, permit de valider la disparition complète de la tumeur. Fabuleux non ?



(1) Selon l’encyclopédie Universalis, le mot animal vient du latin animalis, -is qui désigne un être vivant mobile, et qui dérive d'anima, souffle ou air, un mot souvent traduit par âme.

(2) Des neuroscientifiques reconnaissent la conscience des mammifères et des oiseaux

(3) Qu’est-ce que la conscience?


282 vues0 commentaire